naar top
Menu
Logo Print
Artikel - 29/11/2017

IMPORTANCE DE L'ANALYSE DE L'HUILE LUBRIFIANTE POUR LE SERVICE TECHNIQUE

La fiabilité des résultats débute par un bon prélèvement d'échantillon

l'analyse de l'huile

L'huile lubrifiante joue un rôle crucial quand il s'agit du fonctionnement fiable et efficace en énergie des machines et installations. Il n'est donc pas étonnant que de plus en plus de services d'entretien surveillent la qualité de leur huile lubrifiante par le prélèvement régulier d'échantillons et par leur analyse dans des laboratoires spécialisés; de préférence des entreprises qui peuvent donner des conseils sur la base des résultats. Un facteur important dont il convient de tenir compte est le fait que les résultats des analyses dépendent fortement de la qualité de l'échantillon prélevé. ‘Rubbish in = Rubbish out’ en effet … Le prélèvement d'un échantillon représentatif de l'huile lubrifiante dans tout le système exige donc attention et connaissances.

L'attention pour la qualité de l'huile lubrifiante

L'attention pour la surveillance de la qualité de l'huile lubrifiante croît. Cette attention sert deux objectifs. En premier lieu, l'analyse permet de constater si l'huile lubrifiante satisfait encore; en d'autres termes: l'huile est-elle en mesure de procurer la lubrification souhaitée (exigée) de telle sorte que la machine évolue en souplesse et ne produit pas trop de chaleur de frottement(= perte d'énergie)? Par ailleurs, l'analyse offre la possibilité de constater si d'éventuels problèmes surgissent dans le système. Une quantité exagérée de particules métalliques est, par exemple, une indication d'usure excessive dans la machine, tandis que l'eau, la poussière, le sable ou d'autres contaminations peuvent indiquer une fuite dans le système, ce qui fait que la saleté extérieure peut pénétrer. Outre le fait que cette contamination peut causer des dommages dans la machine elle-même, elle peut influencer négativement l'huile lubrifiante.

“L'analyse de l'huile lubrifiante peut aussi contribuer à décerner de façon précoce des problèmes possibles et éviter un éventuel arrêt imprévu. De plus, le maintien du niveau de qualité de l'huile contribuera à garantir le fonctionnement efficace en énergie de la machine, à réduire la consommation d'huile lubrifiante et à créer des possibilités de planification à temps de l'entretien."

"L'analyse de l'huile lubrifiante peut aussi contribuer à décerner de façon précoce des problèmes possibles et éviter un éventuel arrêt imprévu."

Facteurs qui déterminent la qualité

Ce qui est précisément examiné pendant une analyse dépend du type de lubrifiant et de l'application. Pour cette raison, différents laboratoires proposent divers packages d'analyse qui sont, par exemple, adaptés aux réducteurs, entraînements ou systèmes extrêmement critiques. Dans tous les cas, il est important pour l'utilisateur final de choisir – en concertation avec un spécialiste – les bonnes grandeurs pour l'analyse. Dans bien des cas, les lubrifiants sont en tout cas testés quant à la présence de particules, la viscosité et la présence d'additifs. Diverses méthodes d'analyse sont disponibles à cet effet.

Pour l'évaluation des particules, ce sont par exemple des analyses spectrométriques, des comptages de particules et la ferrographie. Par ailleurs, il existe les tests de viscosité, tests de mousse, tests à l'acide etc. Pour la plupart des tests, la règle veut que ceux-ci 'doivent' être exécutés par un laboratoire spécial. Pas seulement dans le cadre des connaissances, des compétences et des appareils d'analyse disponibles, mais aussi parce que la sous-traitance des analyses est tout simplement moins chère. Une exception concerne les tests de viscosité, les comptages de particules et la détermination de la teneur en eau; ces tests peuvent aussi être effectués par le service d'entretien. Le plus souvent, ce ne sont pas les résultats absolus qui sont importants, mais la tendance que montrent les valeurs. Un changement de viscosité et une augmentation des particules (d'usure) indiquent des changements dans le système ou l'huile lubrifiante qui réclament de l'attention en tout cas. Qu'elle qu'en soit la cause.

l'analyse de l'huile

Prélèvement d'échantillons

Un laboratoire adéquat se recherche dans les parties qui sont capables d'interpréter correctement les résultats de mesure et de les traduire en indications pratiques. En effet, un chiffre suivi par une unité ne dit pas assez àla plupart des utilisateurs pour prendre les bonnes mesures. Un rapport qui indique quel type de contamination réclame l'attention et quelles actions sont indiquées, présente à ce propos une plus grande valeur qu'une liste étendue de mesures qui fait courir le risque aux entreprises de tomber dans une sorte de fétichisme du chiffre.

Dans tous les cas, les résultats de mesure dépendent de la représentativité de l'échantillon d'huile. Pour la garantir, il est important de prélever un échantillon dans un endroit du système où l'huile est représentative de la pureté/qualité de l'huile dans tout le système. Il est préférable de prélever l'échantillon d'huile circulante et il est important de ne pas introduire une autre source de contamination en utilisant un flacon d'échantillon ou un outil contaminé.

De plus, le robinet de jauge doit être adapté au prélèvement d'un échantillon; interrompre une conduite en désaccouplant un assemblage hydraulique ou prélever hors d'un flexible hydraulique introduira plus de saleté dans l'échantillon que ce qui est réellement présent. Prélever un échantillon hors d'un obturateur de drain d'un réservoir est aussi déconseillé. Dans tous les cas, on doit utiliser des flacons de prélèvement d'échantillon nettoyés selon l'ISO 3722. L'utilisateur doit mentionner toutes les données pertinentes sur l'étiquette du flacon d'échantillon en préalable au prélèvement. Le système doit aussi être mis en service depuis une demi-heure au minimum et la personne en question doit éviter d'abîmer le film protecteur lors de l'ouverture du flacon. Pendant le prélèvement proprement dit, il saisit le bouchon et le film pour éviter de contaminer l'échantillon et les replace directement après le prélèvement.

Méthodes

La méthode 1 est appliquée quand un robinet de jauge adéquat est présent dans le système ou peut être placé aisément. Le prélèvement se fait dans la conduite retour ou un autre point soumis à un débit volume constant en cours de fonctionnement.

Une seconde méthode décrit le prélèvement d'un échantillon sur un emplacement qui n'est pas idéal, avec l'importante différence qu'un écoulement minimal de 45 litres d'huile doit précéder le prélèvement. Dans les deux cas, il est important de ne pas toucher le robinet de jauge avec le flacon pour éviter que des particules se détachent du robinet.

Dans la méthode 3, on prélève un échantillon du réservoir de liquide en utilisant une pompe à vide manuelle. On précise que le flexible de cette pompe doit être rincé au préalable avec un solvant filtré ou au minimum un demi-litre d'huile extrait du système.

Pour terminer, il est possible de prélever un échantillon en plongeant le flacon dans le réservoir de liquide. Il est important que l'extérieur du flacon d'échantillonnage soit bien propre et en outre bien nettoyé au terme du prélèvement. Lorsque les recommandations citées sont prises en compte, le service d'entretien peut considérer que l'échantillon est représentatif et que les valeurs sont utilisables pour la planification d'un entretien de lubrification.

 

 Conseils de prélèvement d'un échantillon d'huile

  1. Prélevez toujours l'échantillon quand la machine tourne dans des conditions normales. Ceci veut dire à températures, charge, pression et vitesse moyennes

  2. Prélevez toujours l'échantillon en amont des filtres ou en aval des éléments de machine comme les paliers, les engrenages, les pistons. Ceci évite d'éliminer e.a. les particules par des filtres ou séparateurs.

  3. Fixez la prise d'échantillon par système dans une procédure afin de prélever chaque échantillon de la même manière.

  4. Veillez à ce que les robinets de jauge et appareils de prélèvement soient rincés à fond avant de prélever l'échantillon. En cas de doute quant à la propreté du flacon, celui-ci doit aussi être rincé.

  5. Prélevez les échantillons avec la bonne régularité pour éviter les problèmes récurrents. Enregistrez – si possible – le nombre d'heures de l'huile sur l'étiquette du flacon, surtout pour les échantillons du carter ou de l'entraînement.

  6. Enregistrez aussi ces heures d'huile dans le rapport pour savoir aisément depuis combien de temps l'huile se trouve dans la machine.

  7. Envoyez les échantillons d'huile au plus vite vers le laboratoire. Les propriétés de l'huile dans le flacon et de l'huile dans la machine peuvent vite être différentes directement après le prélèvement de l'échantillon. Une analyse rapide des échantillons contribue à une image fiable de l'état de l'huile.