naar top
Menu
Logo Print

UN SYSTEME DE GRAISSAGE AUTOMATIQUE REDUIT LES ARRETS MACHINE IMPREVUS

Collaboration entre Duvel-Moortgat et Lionoil

Brasser la bière, c’est une maîtrise technique avec des recettes souvent transmises depuis des générations. Mais brasser la bière doit tout autant être un processus moderne, où tout se déroule dans les règles de l’art. Cela veut dire dans le respect des normes que dicte la sécurité alimentaire et avec une production efficace pour une belle rentabilité. La Brasserie Duvel-Moortgat concilie parfaitement ces deux faces de la médaille. Un bel exemple est le choix d’un système de graissage automatique pour que la production se déroule sans anicroche.

Duvel

NAISSANCE

En 1871, Jan-Leonard Moortgat et son épouse ont lancé une nouvelle brasserie. Il expérimente par essais et échecs les bières à haute fermentation, qui sont très appréciéesà Puurs et dans les environs. Vers le changement de siècle, la ferme-brasserie Moortgat n’est qu’une des plus de 3.000 brasseries actives, pourtant les affaires commencent à prospérer quand le citoyen bruxellois s’entiche des bières de Moortgat. Les fils Albert et Victor ont également rejoint l’entreprise familiale. Pour réagir au marché anglais, à l’occasion de la première guerre mondiale, Albert puise l’inspiration dans le succès des ‘ales’ anglaises. Il se rend en Ecosse à la recherche de la souche de levure idéale, qui est encore utilisée aujourd’hui.La nouvelle bière est baptisée Victory Ale et surprend réellement tout le monde. Lors d’une séance de dégustation, l’un des notables du village s’écrie: “C’est un vrai ‘Duvel’.” Dès 1923, la bière est commercialisée sousce nom. Même en ces temps catholiques, la brasserie prospère. La production, mais aussi le statut international, croît. Dans les années 1960 suit l’introduction du verre Duvel unique par la troisièmegénération et les pays tombent sous le charme de la bière, l’un après l’autre. La quatrième génération reprend le flambeau en 1998. Depuis l’entrée en fonction de Michel Moortgat comme CEO de la brasserie, de nombreuses bières ont rejoint le portefeuille avec notamment le rachat de Brasserie d’Achouffe, Brouwerij Liefmans et Brouwerij De Koninck. A Puurs proprement dit, des bières ont également été ajoutées: Vedett, Bel Pils et également Maredsous.

SERVICE TECHNIQUE EN CROISSANCE

Kurt RamanCela signifiait qu’il régnait (et règne encore) une énorme activité ces dernières années dans les aires de production. La ligne d’embouteillage a été entièrement renouvelée et une seconde ligne entièrement neuve s’est ajoutée en 2015. En 2010 a également suivi une nouvelle ligne de fûts. Afin de veiller au bon fonctionnement du parc de machines complet, la brasserie peut compter sur son serviced’entretien enthousiaste qui compte treize personnes. Kurt Raman, assistant maintenance manager, explique.

“Nous nous chargeons de l’entretien préventif et correctif. En ce qui concerne la technique de production, la brasserie a connu une très forte croissance. D’une part ceci a conduit à un renforcement de l’équipe d’entretien. J’en suis aussi un exemple car je ne travaille ici que depuis janvier 2017. Chaque équipe qui travaille ici peut faire appel à trois techniciens qui se tiennent en stand-by. Lorsqu’une équipe de week-end supplémentaire sera bientôt engagée dans la salle de brassage, un technicien sera également présent. D’autre part la forte croissance signifie que certains aspects sont sous-traités et qu’on envisage l’automatisation là où cela est possible.”

GRAISSAGE AUTOMATIQUE POUR MOINS D’ARRETS

Duvel LionoilCe choix de l’automatisation vaut par exemple pour l’entretien en technique de graissage. Depuis les années 1990, la brasserie choisit résolument un système de graissage automatique. “Avant, le graissage était entièrement manuel”, confie Raman. “L’équipe d’entretien se composait à l’époque de seulement quatre à cinq techniciens. Ils devaient pouvoir garder une ligne complète sous contrôle, ce qui n’était absolument pas une sinécure. Le graissage n’était qu’une de leurs tâches. Dès lors, le suivi ne se faisait pas toujours de façon cohérente avec comme conséquence que les roulements des bandes transporteuses, par exemple, se cassaient régulièrement et entraînaient un arrêt imprévu. Un roulement cassé signifie un retard de deux heures, ce qui revient à 100.000 l dans notre brasserie et 60.000 l dans la ligne d’embouteillage. Le supplément de prix serait donc vite récupéré. De plus, de nombreux points le long de la ligne qui nécessitaient un graissage étaient difficilement accessibles. Si l’on sait que les fabricants de machines contrôlent d’abord que le graissage est suffisant avant d’octroyer une garantie sur une pièce, la décision de choisir l’automatisation est encore plus vite fait.”

REGLAGE SANS FAILLE

De 100 à 1.000 points de graissage

Duvel LionoilEn définitive, le choix s’est posé sur les graisses et les systèmes de graissage de Lionoil. Raman: “Lionoil était le seul acteur du marché à oser proposer en 1992 un système avec une seule pompe et un seul type de graisse. Pour nous, cela équivalait à une énorme simplification de la méthode de travail. Cela signifiait en même temps un système qui pouvait être réalisé très compact en comparaison d’une autre solution où chaque point de graissage recevait une pompe. Ils ont eu la chance de prouver que leur solution fonctionnait sur la ligne de fûts qui comptait de 80 à 100 points de graissage. Puis ce fut au tour du reste de la ligne d’embouteillage qui comptait un millier de points de graissage. Bien entendu, cela s’est fait après une analyse approfondie préalable. Lors d’un premier contrôle, 23 roulements ont été ouverts pour se faire une idée claire de ce qui se passait.”

Construction du système

Duvel LionoilLe graissage automatique s’effectue par un système multi-zone progressif qui comprend aujourd’hui deux distributeurs principaux et 143 distributeurs secondaires. Un système modulaire qui permet à l’utilisateur d’adapter les débits sans adaptations sur la tuyauterieou d’ajouter de nouveaux éléments de distribution. En répartissant les points de graissage en zones et par type, on peut à chaque fois régler la distribution souhaitée sur mesure. “Les machines de rinçage, par exemple, disposent de grands roulements et auront donc davantage besoin de graisse que d’autres points sur la ligne. Avec le système de Lionoil, ceci a pu être réglé sans faille”, ajoute encore Raman.

Encore un graissage manuel

Toutefois, il subsiste certains points du système qui sont graissés manuellement. “Ceux-ci sont désignés dans notre logiciel d’entretien afin de garder une parfaite vue d’ensemble des intervalles de graissage précis. Nous faisons encore nous-même les chaînes, bien qu’il y ait une demande de test d’un système automatique à base d’huiles.”

DEUX MECANISMES DE CONTROLE

Principe de fonctionnement

Duvel LionoilPour être certain que le système de graissage automatique fait bien ce qu’il promet, Lionoila intégré deux mécanismes de contrôle. Le premier est un contrôle volumétrique des pistons dans les distributeurs. On examine s’ils ont distribué la bonne quantité de graisse après dix cycles dans le délai demandé eten fonction du débit de la pompe. A défaut, une alarme est générée. Par ailleurs, des pressostats assurent encore le contrôle de pression et une alarme suivra si certaines valeurs sont dépassées. Pour terminer, un contrôle visuel approfondi s’opère pendant la révision annuelle. En raison des machines mobiles, certains points ne peuvent être vérifiés de façon sûre que de cette manière.

Implémentation

Duvel LionoilL’implémentation proprement dite du système s’est révélée être une prouesse. Elle s’est faite la nuit pendant six à sept mois, si bien que la production ne devait pas du tout être arrêtée. “Ceci prouve clairement la flexibilité de Lionoil pour partager les réflexions de ses clients”, raconte Raman. “En tant qu’équipe d’entretien, c’est très simple en fait: la production dicteles lois et nous devons en préserver le bon fonctionnement. Pour nos partenaires et fournisseurs, cela demande de réagir rapidement aux problèmes. A ce propos, nous pouvons dormir sur nos deux oreilles avec ce sous-traitant.”

UNE SEULE GRAISSE ENCORE REQUISE

Duvel LionoilEn matière de volume et de choix des graisses, la transition vers le système de graissage automatique de Lionoil a du reste engendré une importante amélioration. “La graisse choisie est basée sur un complexe lithium et est en fait un produit standard, bien entendu agréé H1 pour l’alimentation. Le grand avantage d’un système de graissage automatique est que la tenue de la graisse joue moins un rôle, parce que la graisse est dosée en continu. Nous n’avions plus besoin de produits très complexes, qui variaient selon le type de roulement. Dorénavant un seul produit pouvait servir pour toutes les applications dans la ligne d’embouteillage, et en plus il était moins cher. De plus, ceci nous a procuré une belle économie en consommation“, précise le technicien d’entretien avec satisfaction. “Dans la ligne d’embouteillage, nous sommes en effet passés de 300 à 400 kg sur base annuelle à 80 à 120 kg.“

ANTWERP LION OIL

ANTWERP LION OIL

VLAAMSEKAAI 2/5
2000 ANTWERPEN
+3232370045
+3232162192