naar top
Menu
Logo Print

Toujours pas de vision interfédérale de la mobilité

La FEB déplore un défaut de collaboration et de stratégie commune
magazine

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) déplore que les quatre ministres de la Mobilité ne parviennent pas à trouver un accord. Elle juge qu’une vision commune et une réelle collaboration sont indispensables. Tout d'abord, nous avons besoin de l'open data. Ainsi, les informations de la SNCB, de De Lijn/OTW/STIB et les services offerts par le secteur privé pourraient être intégrés dans une seule application de réservation-billets-informations. Cette application pourrait alors être comprise dans le budget mobilité.
La multimodalité peut également être encouragée, par exemple grâce à une plate-forme qui rassemble tous les services de transport en un seul point pour assurer une transition en douceur d'un mode de transport à un autre et avec des correspondances. Dans ce cadre, le pacte d'investissement est donc essentiel.
Enfin, la fiscalité aussi doit partir d’une vision commune du fédéral et des régions, et ce d’autant plus qu’elle va évoluer pour être plus 'verte'.
"Ces points ne sont que des exemples qui démontrent que les problèmes de mobilité ne pourront être résolus que via une approche interfédérale globale et cohérente. La nécessité de partager une vision commune, d’intégrer les approches quand cela fait sens et de collaborer est évidente. Ne pas travailler à une solution commune aux embouteillages interminables serait une négligence coupable", déclare Pieter Timmermans, directeur général de la FEB.

FEB - VBO - VBU

FEB - VBO - VBU

+3225150811
+3225150999